Astrologie Mystique | L’ère du Verseau future et l’entre-deux-ères actuel

Les ères du Poisson, du Verseau et l’entre-deux-ères

Vous le savez peut-être, les ères sont liées à un mouvement particulier, appelé « mouvement de précession des équinoxes », qui fait que l’équinoxe s’approche inexorablement de la constellation du Verseau. Nous transitons de ce fait d’une ère « Poisson » vers une ère « Verseau », ère du Verseau qui durera à son tour un peu plus de 2000 ans. Si les débuts et les fins de ces deux ères sont discutés, on peut admettre simplement et surtout utilement, que nous vivons actuellement l’entre-deux-ères qui finit l’une (celle du Poisson) et amorce l’autre (celle du Verseau).

Si nous cherchons à appréhender cette ère du Verseau, et la société humaine qui sera sa forme terrestre, nous pouvons l’approcher uniquement dans sa dimension énergétique, dans sa dimension archétypale pour l’instant (en tant qu’astrologue en tout cas ; des Maîtres pourraient, eux, nous en dire probablement plus). Pour ça, laissons-nous inspirer par les planètes maîtresses du signe du Verseau, à savoir Saturne et Uranus, Saturne et Uranus qui sont mythologiquement Père et Fils et qui vont œuvrer en synergie pour le Verseau. Voyons comment l’un avec l’autre feront cette œuvre du Verseau.

Les Maîtres du Verseau, Saturne et Uranus

Avec Saturne, on peut d’ores et déjà considérer que l’ère du Verseau ne sera pas une ère béate et naïve, faite de bons sentiments et d’existences inconséquentes, l’ère du Verseau sera nécessairement fondée sur une discipline, une discipline au sens mystique du terme, un travail fondamental, spirituel, celui de Saturne, qui demande à concentrer ses forces et ses talents sur l’essentiel et dans la profondeur, et qui invite à développer une confiance, une rectitude et une droiture, une cohérence entre ce qui est inspiré et ce qui est incarné, une cohérence en soi entre le ciel et la terre, et une cohérence véritable entre la pensée, la parole, l’acte. L’ère du Verseau demandera à l’humanité de travailler à installer un nouvel état d’être, qui sera structuré par cette autorité authentique, mystique, inspirée par Saturne, qui est la seule autorité à pouvoir stabiliser et harmoniser la deuxième puissance astrale qui gouvernera cette ère du Verseau, qui sera la puissante énergie d’Uranus.

Comme je viens de l’évoquer, le nouvel état d’être du « Verseau » pourra se définir par cette discipline mystique de Saturne, par cette rectitude saturnienne, qui ne s’apparente pas à de la piété religieuse ou à du partisanisme politique, mais qui est l’incarnation d’une autorité véritable, vivante et connectée, pleine et incarnée. Et c’est par cette authenticité et cette discipline saturnienne qu’Uranus va pouvoir œuvrer à l’ère du Verseau, c’est-à-dire œuvrer à l’émergence d’une nouvelle intelligence, d’une intelligence très puissante, supérieure, qui transcendera le mental et l’égo humains ordinaires, qui évitera sans cesse la formation de formes-de-pensée, de dogmes et  de conditionnements, et créera une ouverture, une inspiration créatrice, sans cesse renouvelée et inspirée dans le présent ; c’est donc une intelligence supérieure qui sera en capacité de reconnaître le divin ou, autrement dit, de reconnaître les lois universelles, l’ordre cosmique, et de guider depuis cette compréhension supérieure là, de guider l’existence terrestre dans son présent, de façon sans cesse renouvelée, actualisée, connectée, une intelligence très nouvelle du présent, de la vie présente depuis les ressentis, les inspirations. Ce qui signifie que l’ère du Verseau ne sera pas sans hiérarchie, elle sera fondamentalement collective, et nécessairement structurée, mais divinement structurée, dans une hiérarchie naturelle, inspirée, qui sera générée par le simple fait que chacun travaillera à son juste et talentueux rôle, parmi les autres, tout simplement, dans une hiérarchie qui se tissera collectivement, au-delà du jugement humain.

Le défi transpersonnel du « Projet Verseau »

Et, pour revenir à Uranus, pour que cette puissance uranienne, très bouleversante, très fulgurante, très originale et très avant-gardiste prenne finalement une forme harmonieuse et viable pour toutes et tous, collectivement, il lui faudra cette structure fondatrice, cette discipline saturnienne, qui l’enracinera et la pondèrera, la rendra viable et accueillante, et sera l’opportunité, nous le souhaitons, d’une civilisation inspirée et créative, mystique, au sens qu’elle sera le vecteur d’un état d’être véritable, équilibré, d’un état d’être connecté et donc collectif, universel en quelque sorte, d’une société qui ne sera plus une somme d’égos personnels, mais une synergie d’êtres transpersonnels. C’est ça fondamentalement le cœur du « Projet Verseau », c’est à dire la forme la plus évoluée de ce que pourrait devenir les ou des sociétés humaines, si bien-sûr elles y travaillent et prennent les choix évolutifs lorsqu’elles en auront l’opportunité.

Car, comme on l’a constaté dans l’ère du Poisson, l’humanité a pu générer des aspects supérieurs du Poisson, dans des révélations spirituelles essentielles et des idéaux politiques inspirés, des révélations et des idéaux qui ont été portés par les planètes maîtresses du Poisson (Neptune et Jupiter), mais elle a aussi pu générer des aspects « bas », non évolués, qui sont issus précisément du rejet/du refus de ces révélations spirituelles, ou qui sont nés aussi des impérialismes spirituels et politiques qui ont pu être violents, totalitaires et opportunistes ; et ces aspects « bas » se sont manifestés et se manifestent aujourd’hui dans un matérialisme et un dogmatique qui refusent une vie inspirée, consciente, une vie porteuse d’un sens transpersonnel, d’un sens qui dépasse le sens individuel, qui refusent une vie intelligente de son lien essentielle au collectif/à la terre/à l’univers. C’est pour cela qu’il faut se garder de faire de l’ère du Verseau une utopie, parce qu’elle est avant tout un formidable défi évolutif, un processus évolutif majeur, et l’humanité pourra probablement, si elle s’y consacre dès à présent, en exprimer dans quelques siècles les meilleurs versants, les meilleurs aspects (au sens évolutif, spirituel), mais peut-être aussi, si l’humanité ou des parties de l’humanité en refusent le chemin, des aspects très naïfs et déresponsabilisant, comme celui de confier à une intelligence artificielle générale, les vies humaines, jusqu’à renoncer à sa propre responsabilité existentielle et à sa propre inspiration sacrée (car c’est ça aussi que peut représenter l’Uranus du Verseau).

L’entre-deux-ères et son processus de guérison et de transformation

J’évoquais en début de capsule l’entre-deux-ères. Nous vivons effectivement un entre-deux-ères, on se sent bien. Puisque nous sommes toutes et tous incarnés maintenant et que vous écoutez cette capsule d’astrologie mystique, vos vies, nos vies sont donc dédiées, consacrées, à cet entre-deux ères et aux défis que cela représente. Il nous est en quelque sorte proposé d’être des passeurs d’ère, des facilitateurs d’ère, puisque finalement aucun de nous ne vivra, sur le plan de cette incarnation actuelle bien-sûr, l’ère du Verseau, qui est future, et dont l’émergence passe par tout un processus de transformation qui se déploiera sur des décennies, certainement sur des siècles mêmes, processus dont nous ressentons tout juste la profondeur et l’implication. Le travail fondamental de l’entre-deux-ères actuel consiste d’abord à accepter cette mission en soi, qui demande à s’affranchir de ses propres aspects « noirs » du Poisson, précisément de ces aspects dogmatiques qu’ils soient religieux, mais aussi politiques, matérialistes ; car l’humanité actuelle est empreinte dans sa masse de l’ensemble de ces dogmes, dogmes qui la guident inconsciemment et majoritairement, dans ses pensées, dans ses paroles, dans ses relations et dans ses actes. Et c’est, selon moi, le travail essentiel que nous avons, nous, aujourd’hui à accomplir, et cela passe par un affranchissement des dogmes de vie du Poisson (son individualisme, son matérialisme) et de ses empreintes passés, « karmiques » (c’est donc un véritable processus de guérison qui est en fait nécessaire*), et cela passe par une réappropriation de la dimension originale et spirituelle de nos vies, une reconnaissance et une activation de nos potentiels transpersonnels, de nos potentiels supérieurs, de réalisation de soi, de travailler à manifester notre état-d’être fondamental.

* Ce travail de nettoyage et de guérison, très plutonien, je l’ai évoqué dans différentes capsules, dont celle explorant les deux décennies décisives 2022-2042.

Les ressources d’éveil, de guérison et de guidance à notre portée aujourd’hui

Ce travail nécessite des aides, qui sont d’ores et déjà à notre portée (vous le savez, le défi se présente toujours avec la ressource). Les ressources sont pour moi, les états-ressources que le Mystique Jean-Claude Genel a exploré et mis à notre disposition dans son livre « Les Ressources de l’Amour », qui est un magnifique et gracieux enseignement sur un nouvel état-d’être vivant, fondé sur l’amour, et qui contribue par les clefs qu’il nous donne à mieux nous placer dans cet entre-deux-ères.

Beau travail à toutes et tous, à bientôt.  »


Denis Camp, Astrologue, praticien en astrologie évolutive et en astrologie spirituelle, co-fondateur de l’Astrologie Mystique®, https://astrologie-evolutive.org/

Astrologie Mystique® est une marque déposée | Son Origine | Consulter | S’initier